Logo du portail Kultura Paryska 20 octobre 2017
A-Z
Leopold Unger
Biographie
Editorialiste ur. 12 sierpnia 1922 we Lwowie zm. 20 grudnia 2011 w Brukseli
Pseudonyme: Brukselczyk

Journaliste, éditorialiste, essayiste, commentateur de l’actualité internationale. Il passe son enfance et sa jeunesse à Lvov. Pendant la guerre sa plus proche famille est assassinée dans le ghetto de cette même ville.

Après l'invasion soviétique, le 17 septembre 1939, il passe en Roumanie avec son frère Leon ; il y séjourne pendant toute la guerre. Il fait ses études à l'Université de Bucarest. Il partage, pendant un certain temps, l'appartement de l'ancien ministre polonais des affaires étrangères Józef Beck et de sa famille. A la fin de la guerre, Unger est, pendant un an, rédacteur en chef du journal Nowiny Polskie (Nouvelles de Pologne), puis devient, en 1948, correspondant de la PAP, l'Agence Polonaise de Presse, à Bucarest.
A son retour en Pologne en 1949,  il s'installe à Varsovie et travaille pour le quotidien Życie Warszawy (La Vie de Varsovie).
La campagne antisémite organisée par le pouvoir communiste en 1968 le pousse à émigrer, et en 1969 il quitte la Pologne pour s'installer avec sa famille à Bruxelles.
Il y travaille pour le quotidien belge Le Soir. Unger est également correspondant permanent de Radio Free Europe, de la section polonaise de la BBC, collabore au journal International Herald Tribune, et à partir des années 90 à Gazeta Wyborcza.
Leopold Unger se lie à l'Institut Littéraire en avril 1970 et écrit dans Kultura de manière permanente.
Sa rubrique régulière, Widziane z  Brukseli (Vu de Bruxelles), signée Brukselczyk (Le Bruxellois), propose des articles consacrés à la situation internationale, à la Pologne et quelquefois au bloc de l'Est.

A  deux reprises, en 1977 et 1984, il obtient le Prix Kultura.
Jerzy Giedroyc dans son Autobiographie écrit : « Notre collaboration avec Leopold Unger a commencé au début des années soixante-dix [...] Sous le pseudonyme Le Bruxellois, il parle des affaires polonaises et internationales. Il n'a pas remplacé Mieroszewski, d'ailleurs il n'y a jamais prétendu. Néanmoins, grâce à lui, la problématique que soulevait Mieroszewski resta présente dans Kultura après sa mort. Elle y est traitée avec compétence, avec de l'humour, du souffle et de la profondeur», Jerzy Giedroyc, Autobiografia (Autobiographie), édition préparée et préfacée par Krzysztof Pomian, Varsovie, 1994.
En 2009, Leopold Unger reçoit le titre de Docteur honoris causa de l'Université Marie Curie-Skłodowska de Lublin.


Leopold Unger en langue française
. La Pologne. Ouvrage collectif, Paris, 1966
. Livre blanc sur l'adhésion de l'U.R.S.S. à la Convention universelle sur le droit d'auteur. Bruxelles, 1974
. Le grand retour. En collaboration avec Christian Jelen; préfacé par Golda Meir, Paris 1977
. L'Intrus, Extraits. Le Soir, Bruxelles, Juillet 2002
 

RETOUR VERS LE HAUT DE LA PAGE »