Logo du portail Kultura Paryska 29 octobre 2020
DES HOMMES
Zygmunt Hertz

Les années les plus importantes

1908 Le 18 janvier à Varsovie vient au monde Zygmunt Hertz.
1920 Il vit avec sa famille à Łódź.
1926  Il passe son bac au Lycée de garçons de Łódź, section Vente. Il fait ses études en Grande Bretagne, d'abord à l’Owens College à Manchester, puis à la London School of Economics.
1938 Il fait la connaissance de Zofia  Neuding, sa future femme.
1939 Ils se marient. Le 24 août Zygmunt est appelé au service du 1er régiment d'artillerie antiaérienne de Varsovie. Libéré de ses obligations militaires, il se retrouve à Stanisławów.
1940 Avec sa femme, il est arrêté par la NKWD et déporté au village Tsynglok dans la république soviétique des Maris. Ils y passent 14 mois en travaux forcés dans l'abattage des forêts.
1941 Libérés suite à l'accord Sikorski-Maïski, au mois de septembre ils rejoignent l'Armée polonaise formée en URSS. Zygmunt sert d'abord dans la 6° division, puis dans la 7° division d'artillerie antiaérienne.
1942 Evacué avec l'Armée il sert dans le 8° régiment d'artillerie lourde antiaérienne avec lequel il fera toutes les  batailles, y compris la campagne d'Italie.
1944 Il prend part à la bataille du Monte Cassino
1946 Il rejoint l'équipe de l'Institut Littéraire. Il s'occupe de l'administration : envoi des livres et revues, abonnements, organisation de la bibliothèque, collecte de coupures de presse. Il aide aussi à la correction des textes édités.
1947 Le  13 octobre Zofia et Zygmunt arrivent à Paris. Ils s'installent avec Jerzy Giedroyc et Joseph Czapski à Maisons-Laffitte.
1948 Il est démobilisé à Calais et reçoit le statut de réfugié politique en France
1979 Le 5 octobre Zygmunt Hertz meurt après une longue et dure maladie. Il est enterré au cimetière du Mesnil-Le-Roi.
A sa mémoire l'Institut Littéraire fonde Le Prix littéraire Zygmunt Hertz.

Piszą o Zygmuncie Hertzu

Karol Zbyszewski, Zagubieni romantycy
            „Kultura” 1959, nr 10/144, s. 27-46
Nekrolog Zygmunta Hertza i ogłoszenie nagrody literackiej Jego imienia
            „Kultura” 1979, nr 11/386, s. 3
Józef Czapski, Zygmunt
            „Kultura” 1979, nr 11/386, s. 5-6Józef Sadzik, Homilia w dniu pogrzebu śp. Zygmunta Hertza
            „Kultura” 1979, nr 11/386, s. 6-9
Konstanty A. Jeleński, Zygmunt Hertz, mój przyjaciel
            „Kultura” 1980, nr 1/388-2/389, s. 171-174
Czesław Miłosz, Był raz…"
            „Kultura” 1980, nr 3/390, s. 107-117
O „Kulturze”. Wspomnienia i opinie, oprac. Grażyna i Krzysztof Pomian
             Londyn 1987
Marek Nowakowski, Nawijaj, nawijaj!...
           „Kultura” 1992, nr 11/542, s. 128-134
Gustaw Herling-Grudziński, Pisarz czysto prywatny, (w) Zygmunt Hertz, Listy do Czesława Miłosza, wybór i oprac. Renata Gorczyńska
           Paryż 1992, s. 7-9
Piotr Piaszczyński, Czytając Zygmunta Hertza
           „Kultura” 1993, nr 9/552, s. 31-32
Małgorzata Ptasińska, Rzymskie lata Instytutu Literackiego
           „Zeszyty Historyczne” 2001, z. 137, s. 3-34
Anna Olszewska, Zygmunt Hertz (1908-1979) - absolwent Szkoły Zgromadzenia Kupców w Łodzi (Dokumenty)            „Zeszyty Historyczne” 2007, z. 162, s. 169
Monika Sędłak, Zygmunt Hertz. W dwudziestą piątą rocznicę śmierci
           „Zeszyty Historyczne” 2004, z. 149, s. 64

RETOUR VERS LE HAUT DE LA PAGE »